Les procédés de soudage ont évolué au cours des dernières décennies, le soudage au fil fourré étant le plus utilisé dans la construction et l’industrie. Ce type de soudage présente de nombreux avantages, tels que la rapidité, la sécurité, la stabilité et, surtout, la réduction du coût du soudage de l’acier. Dans le secteur industriel, ce type de soudage permet d’augmenter la vitesse et l’efficacité du soudage, et donc la productivité.

Qu’est-ce que le soudage par fil fourré ?

Le soudage FCAW (Flux Cored Arc Welding) ou soudage au fil fourré est un procédé de soudage à l’arc électrique basé sur l’utilisation d’un arc établi entre le fil ou le fil continu de métal d’apport et le bain de soudure. Un gaz de protection traditionnel ou un fluide gazeux (flux) est utilisé pour la protection.

Au cours de ce type de soudage, le fil fourré sert de matériau d’apport tandis que le flux protège le bain de fusion. Ce type de soudage est également connu sous le nom de « laitier », en raison de l’excès de matériau produit au cours du processus de soudage.

Le développement du soudage par fil fourré a inclus et combiné les caractéristiques de trois procédures de soudage différentes, telles que le soudage manuel par bâton, le soudage automatique à l’arc submergé et le soudage sous atmosphère protectrice.

Quelles sont ses applications ?

Le soudage par fil fourré offre un certain nombre d’avantages qui en font la méthode de soudage la plus utilisée aujourd’hui. Il est utilisé dans l’industrie de transformation, la machinerie industrielle, l’industrie textile, la pâte à papier et la construction civile, entre autres applications.

Ce procédé de soudage est utilisé pour souder les aciers au carbone, les aciers inoxydables, les aciers moulés et les aciers faiblement alliés.

De quoi a-t-on besoin et comment se déroule le soudage par fil fourré ?

Le matériel de soudage pour le FCAW se compose d’un équipement de soudage (un équipement de soudage MIG/MAG peut être utilisé pour ce type de soudage), d’un pistolet de soudage avec un fil auto-protégé et de fils fourrés. Ces fils fourrés sont des électrodes creuses qui contiennent un flux, dont le poids varie de 15 à 25 %, et qui peuvent contenir un gaz de protection.
Les gaz de protection utilisés pour le soudage avec fil fourré sont le CO₂, diverses combinaisons de CO₂ et d’argon (généralement avec 25 % de CO₂), et l’argon avec 2 % d’oxygène.

Pour souder avec un fil fourré, la chaleur est générée dans un arc électrique continu établi entre l’électrode (dans ce cas le fil fourré) et la pièce à souder. La protection de ce type de soudage est assurée par le flux à l’intérieur du fil fourré, avec ou sans l’utilisation d’un gaz de protection supplémentaire.

Le procédé de soudage FCAW est similaire au soudage MIG/MAG, mais il utilise un autre type d’électrode, comme le fil fourré susmentionné, qui inclut le flux.

Le soudage par fil fourré est une méthode très populaire de nos jours grâce aux nombreux avantages qu’elle offre, notamment en termes de réduction des coûts, de rapidité du processus de soudage et de finition.